Après des mois de négociations, le Maroc et l’Union européenne (UE) se sont mis d’accord sur le renouvellement de leur accord de pêche, un dossier empoisonné par la question du Sahara occidental, ont annoncé vendredi les deux parties.

Dans un communiqué les deux parties se disent “d’accord sur les dispositions et améliorations apportées à ces textes”. Et conformément au principe gagnant/gagnant, les deux parties précisent qu’elles veulent “en optimiser les retombées et les bénéfices pour les populations locales des zones concernées”, non sans préciser que cette activité se fera “dans le respect des principes de gestion durable des ressources halieutiques et d’équité”.

Le texte négocié mentionne expressément que les préférences tarifaires reconnues au Maroc, s’appliquent également et dans les mêmes conditions, aux produits pêchés dans les eaux marocaines des provinces du Sud.

Une nouvelle page est tournée sur la voie du dépassement des péripéties judiciaires et des attaques de parties tiers. Le Maroc en sort conforté dans sa qualité d’unique interlocuteur pour négocier des accords internationaux incluant le Sahara. Le royaume est resté ferme et clair sur ses fondamentaux nationaux “jamais d’accord international qui compromet les attributs de sa souveraineté sur ses provinces du Sud”.

A noter qu’avec ces accords, l’U.E reconnait la souveraineté territoriale et entière du Maroc et préfère aussi garder un partenaire stratégique au lieu de s’aventurer avec des organisations dont le dessein n’est toujours pas clair.

eu maroc

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s