Quelques faits à retenir d’abord :

En 2006, le Maroc a proposé d’accorder l’autonomie au peuple du Sahara Occidental. Les Sahawaris dirigeraient leur gouvernement sous souveraineté marocaine (défense et affaires étrangères). Cette proposition a reçu le soutien des États-Unis et de la France.

Le 27 avril 2018, le Conseil de sécurité des Nations Unies a prorogé le mandat de la MinursoMINURSO pour une durée maximale de six mois jusqu’au 31 octobre 2018. Les Etats-Unis ont souligné,  » qu’en ce moment les parties (Maroc et Polisario) doivent retourner à la table des négociations. Les États voisins (Algérie, Mauritanie) pourraient jouer un rôle particulier pour parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable, l’une des approches possibles étant le plan d’autonomie du Maroc.

Lorsque le dialogue stratégique entre le Maroc et le Royaume-Uni a commencé à Londres le 5 juillet, le gouvernement britannique a déclaré qu’il avait  » pris note  » des efforts  » sérieux et crédibles  » de Rabat pour  » avancer  » vers un règlement du conflit au Sahara occidental.

Le 1er juillet 2018, l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Horst Köhler (ancien Président de l’Allemagne), a déclaré au Maroc qu’il était satisfait de sa première visite dans les provinces du sud du Royaume du Maroc. Il s’est félicité des progrès et du développement de la région, en particulier dans les domaines économique et social.

Dans le même temps, John Sullivan, Secrétaire d’Etat adjoint des Etats-Unis, était à Rabat et a clairement exprimé son soutien au plan d’autonomie marocain : « C’est un plan sérieux, réaliste et crédible, capable de satisfaire les aspirations du peuple du Sahara Occidental », a déclaré le diplomate américain.

C’est dans ce contexte que la Commission parlementaire mixte Maroc-UE (CPM) s’est félicitée du rejet jeudi dernier (5 juillet) par le Parlement européen d’un amendement hostile au Maroc et à son intégrité territoriale. L’amendement, déposé par les députés pro-Polisario, a été rejeté à la majorité absolue lors d’une session plénière à Strasbourg.

Il n’y a pas si longtemps, le Conseil des ministres des 28 États membres de l’UE a demandé à l’unanimité à la Commission européenne d’ouvrir des négociations avec le Maroc pour conclure un nouvel accord de pêche couvrant les eaux maritimes des provinces du Sud du Maroc. Selon un communiqué de presse du 11 juillet 2018, l’accord de pêche UE-Maroc devrait être conclu dans les prochains jours. Il expire le 14 juillet.

Il se passe quelque chose dans les Provinces du Sud du Maroc et j’aime ça

Le Conseil de sécurité de l’ONU compte cinq membres permanents. Les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne soutiennent la proposition d’autonomie du Maroc. La Russie et la Chine ne se sont pas opposées à cette proposition, mais se sont abstenues lors de la dernière décision sur la MINURSO. Je pense qu’il est temps de sortir la vieille voiture nommée « MINURSO » des provinces du Sud et qu’une période prometteuse d’autonomie et de bien-être pour les Sahawaris a lieu, sous la souveraineté du Maroc.

Minurso car

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s